Solaire, thermique, photovoltaique

devis-gratuit
Eau chaude solaire | Chauffage solaire

 

LE PHOTOVOLTAIQUE
Dans ce domaine , on trouve trois familles :

Aujourd’hui l’autonomie pour le solaire est hors de prix pour une maison classique car le système de batterie est très onéreux  et la durée de vie très limitée.


Pour la revente partielle, il s’agit de consommer l’énergie produite quand on en a besoin et de revendre le surplus dès que les besoins sont inférieurs à la production, ce système permet de faire de l’autoconsommation sans avoir de stockage. Dans ce cas le compteur de production est branché en série sur le compteur de soutirage.


Le cas le plus fréquent est la revente totale. Ici l’énergie produite est revendue en totalité à EDF avec un tarif d’achat avantageux. La subvention de l’état et le prix de rachat  permettent d’amortir l’installation, le contrat dure 20 ans et vous percevrez même des bénéfices. Dans ce cas le compteur de production est branché en parallèle du compteur de soutirage.

Le principe du raccordement en revente totale

Exemple :
Nous allons poser sur votre toiture entre 23 et 28 m² de capteur photovoltaïque. Cette installation remplacera les tuiles déjà en place, un écran sous toiture sera posé pour assurer une étanchéité de secours et pour permettre une bonne ventilation  des modules ; les panneaux photovoltaïques assureront la première étanchéité.
En moyenne pour effectuer une installation de 3 kwc nous poserons 12 panneaux de 250wc, un onduleur SMA 3000 TL-20, un coffret de protection AC & DC, une mise à la terre de l’installation ensuite EDF posera un compteur de production, un compteur de non-consommation, pour finir passage du Consuel et mise en service.


Attention quelques points importants :

    • Qualification de l’installateur
    • Assurance décennale avec mention photovoltaïque
    • Fiches techniques des panneaux (tolérance puissance positive, diode de by-pass, garantie)
    • Ecran sous toiture de qualité
    • La ventilation du système (car trop de chaleur diminue énormément les performances de production)
    • Garantie des panneaux
    • Garantie de production
    • Marque & garantie de l’onduleur
    • Qui fabrique les panneaux ?

 

 

L' EAU CHAUDE SOLAIRE
Le chauffe eau solaire permet de  produire de l’eau sanitaire gratuitement 80% de l’année.  Il permet aussi de rentrer dans les réglementations thermiques telles que la RT2005 et bien sûr le RT2012, beaucoup de labels demandent aussi l’utilisation du solaire (BBC, passive house,..).


Il faut savoir que l’eau chaude est la deuxième dépense énergétique  d’une maison après le chauffage en 2010. Avec les nouvelles réglementations thermiques on diminue énormément les besoins de chauffage  donc si l’on ne fait rien l’ECS* deviendra la premier dépense énergétique.


Notre conseil, un chauffe eau solaire est un investissement conséquent et par le fait son retour sur l’investissement peut paraître long mais vous pouvez diminuer ce temps de retour grâce à l’optimisation. Effectivement  en branchant le lave vaisselle et la machine à laver, de avril à octobre vous économiserez beaucoup d’énergie et votre fluide caloporteur fera beaucoup moins de monter en température ce qui prolongera sa durée de vie.


Exemple :
Pour une maison de 4 personnes, nous allons préconiser  un ballon de 300l avec 5 m² de capteur (ce dimensionnement est un exemple et une étude doit être réalisée pour chaque projet). Les capteurs sont posés soit au sol, en appui, ou, intégrés, s’agissant des deux dernières solutions leurs efficacités  sont identiques. Par contre la solution au sol offre l’avantage de pouvoir s’orienter et s’incliner idéalement au sud et à 45°.


Le ballon solaire de 300l est divisé en deux parties égales, pour qu’il y ait toujours une zone chauffée exclusivement  par le solaire (cette zone représente env. 150l), l’autre morceau lui est chauffé par le solaire  et par un appoint (électricité, fuel, gaz,…).
Cette installation comporte aussi une station solaire qui comprend deux vannes thermomètres, un débitmètre volumétrique, une régulation.


Coût d’exploitation :

Pour une famille de quatre personnes l ‘économie sera d’environ 80%  par rapport à sa consommation actuelle.
Le fait de rajouter le lave vaisselle et la machine à laver  augmentera l’économie permettra de réduire la durée de votre retour sur investissement de deux à trois ans.
Une vérification du fluide caloporteur est nécessaire tous les deux ans  et une vérification générale  en même temps n’est pas dénuée de sens. (Un nettoyage des capteurs peut être envisagé dans des lieux pollués).

 

LE CHAUFFAGE SOLAIRE.
Pour l’instant 95% de nos installations de chauffage solaire sont branchées en relève de la température de retour chauffage, donc le générateur de chauffage n’aura plus que le complément à fournir. Il faut bien comprendre que plus  l’eau de départ chauffage est basse, plus le solaire sera efficace.


Le SSC (système solaire combiné) permet de faire l’eau chaude sanitaire et le chauffage ; avec l’évolution des réglementations thermiques et des labels, le SSC  à un bel avenir devant lui car avec les faibles déperditions des maisons neuves et l’utilisation des planchers chauffant toutes les solutions sont réunies  pour  utiliser le solaire comme moyen de chauffage.


La surface de capteurs nécessaires varie entre 10 et 16 m², la pose  peut s’effectuer en intégration, en auvent, en appui et au sol ; ce qui est impératif, c’est d’avoir une inclinaison comprise  entre 30° et 50° pour capter au mieux le rayonnement solaire pendant la période hivernale. Le ballon lui va varier entre 500 L et 1000 L, le système de régulation va être défini lors de l’étude du projet (vanne trois de mélange, vanne trois  le contrôle du retour chauffage, etc…).

Les différents systèmes de pose :

 

Haut de la page